samedi 11 mars 2017

Cinquante nuances de Grey

- Informations - 

Auteur : EL James
Editeur : Le livre de poche 
Genres : romance, sexy
Date de parution : 5 février 2014
Prix : 6 € 90
672 pages 

Quatrième de couverture : Anastasia Steele, étudiante en littérature, a accepté la proposition de son amie journaliste de prendre sa place pour interviewer Christian Grey, un jeune et richissime chef d’entreprise de Seattle. Dès le premier regard, elle est à la fois séduite et intimidée. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l'oublier, jusqu'à ce qu'il débarque dans le magasin où elle travaille à mi-temps et lui propose un rendez-vous. Ana est follement attirée par cet homme. Lorsqu'ils entament une liaison passionnée, elle découvre son pouvoir érotique, ainsi que la part obscure qu’il tient à dissimuler... 

- Mon  Avis - 

Très méfiante sur ce succès de librairie, j'en avais entendu parler sans plus. De ce que j'en entendais et en avait feuilleté rapidement au boulot, c'était mauvais. Aussi bien le roman que le film. Et pourtant ça marchait. Alors pourquoi ? Qu'est-ce qui plaisait autant ? Curieuse et désirant ne pas me coucher idiote, je me suis donc procuré le premier tome en bibliothèque et j'ai plongé le nez dans cette romance vendue comme sulfureuse et addictive. 

Verdict ? J'ai abandonné à la 129ème page. Arrivée à la première fois d'Anastasia, forcément jeune étudiante en littérature naïve et innocente de tout rapport, j'ai lâché le livre qui m’apparaissait si cliché et particulièrement ennuyeux. L'avantage c'est que je dormais bien après un quart d'heure de lecture.

La romance contre-productive, puisqu'on nous la vend comme impossible alors qu'on sait parfaitement que les héros vont finir ensemble. Anastasia, tantôt innocente, tantôt vraiment vulgaire (injurier trop peut vite énerver le lecteur pourtant peu regardant). Sa virginité qu'on nous présente comme un problème à résoudre absolument. La sexualité différente de Christian Grey qu'on qualifie rapidement d'anormale, et Anastasia qui en conclue rapidement Christian + SM = Christian est un monstre. Et le style inexistant ainsi que toutes les répétitions... tout cela m'a convaincue que cette histoire n'était vraiment pas pour moi. 

Alors oui, j'ai compris pourquoi ça plaisait. Parce que comme une fanfiction (ce qu'est le roman à la base) ça se lit bien, facilement, vite. Le côté addictif est bien présent. Mais ça ne sauve pas pour autant la romance plate qui nous est proposé. Je sais maintenant, mais je ne vais pas pousser la curiosité plus loin. 

- Notation - 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire