samedi 25 mars 2017

Call-Boy

- Informations -

Auteur : Ira Ishida
Éditeur : Editions Philippe Picquier
Genres : roman initiatique, sexualité
Date de parution : 4 mai 2016
Prix : 19 € 50
256 pages 

Quatrième de couverture : Ryô a vingt ans, et la vie lisse, docile et banale que convoitent ses camarades d'université ne l'intéresse pas. Ce jeune homme désabusé de tout, passionné de rien, est abordé par la gérante d'un club privé réservé aux femmes. Au fil de rencontres qui sont autant de découvertes, ce sont ces femmes portant chacune un désir différent qui vont lui permettre de mûrir au cours d'un insolite parcours initiatique. Chacune recèle une fêlure, une attente secrète, qui échappent parfois radicalement aux normes sociales. "Quand je croyais découvrir un désir caché chez une de ces femmes, j'essayais de le faire émerger au grand jour, en l'exhumant de ce coeur où il était scellé. J'avais fini par me persuader que c'était cela, en fait, le métier de call-boy." 
Par l'auteur d'Ikebukuro West Gate Park, le roman audacieux d'un jeune Japonais qui choisit de se prostituer par ennui, et continue de le faire par goût.

- Mon Avis - 

Avant de commencer ma chronique, je tiens à dire qu'il s'agit de mon premier écrivain japonais de l'année ! Si vous vous étonnez de cette information très importante c'est que vous avez oublié un détail

Emprunté à la bibliothèque sur un coup de tête, j'étais curieuse de voir comment les thèmes de l'ennui et de la prostitution, qui ne vont pas automatiquement ensemble, étaient abordés dans ce récit. Ecrit avec un style très poétique, tout en douceur, l'histoire incongrue de Ryô peut étonner. Sain de corps et d'esprit, on comprend mal au début de l'histoire comment un tout jeune homme peut tomber dans ce milieu si particulier. Et puis on finit par comprendre sa vision du monde. Rien ne l'atteint. Ses amis, ses conquêtes, ses études... Absolument rien n'arrive à le sortir de cette sorte de léthargie émotionnelle et intellectuelle où il se sent piéger. C'est d'abord par curiosité qu'il se tourne vers le métier de call-boy. La femme qui cherche à le recruter joue la carte de la performance sexuelle et, sans vraiment comprendre ce qui lui arrive, Ryô va accepter la partie. 

Si au départ notre héros ne se sent pas l'âme d'un call-boy, après tout les femmes l'ennuient tellement, il va vite se rendre compte que ce métier lui convient très bien. Chaque cliente à son histoire, ses fantasmes et toutes ne cherchent pas uniquement à coucher avec un jeune homme qui pourrait être leur fils. Au fil des chapitres, Ryô va rencontrer différentes femmes, les écouter, essayer de les comprendre et même en apprécier certaines. 

Récit court, moins de trois cents pages, Call-Boy peut paraître lent. On a ici le récit quotidien d'un jeune prostitué qui n'a rien de dramatique et encore moins de renversant. Les jours et les clientes se suivent mais chaque rendez-vous à un petit quelque chose de particulier. Si Call-Boy n'est pas un coup de coeur, il n'en reste pas moins une très bonne lecture où le héros et le lecteur prennent leur temps pour apprendre à apprécier leur univers. 

- Ma citation - 

" - Ryô, il semble que tu aimes Platon, mais qu'est-ce qui t'a plu chez lui ? (...)
- Le bruissement des cigales, peut-être."

- Notation - 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire