samedi 31 décembre 2016

L’Étrange Bibliothèque


Auteur : Haruki Murakami
Éditeur : 10/18
Genres : fantastique, nouvelle, mystère 
Date de parution : 3 novembre 2016
Prix : 8 € 40

Quatrième de couverture : Japon, de nos jours. 
Un jeune garçon se rend à la bibliothèque municipale. Jusqu'ici, rien que de très banal, le garçon est scrupuleux, il rend toujours ses livres à l'heure. Cette fois, pourtant, c'est d'abord l'employée qui l'envoie dans une salle qu'il ne connaissait pas. C'est un vieil homme, ensuite, qui le mène par les méandres d'un labyrinthe dans ce qui semble bien être une prison. C'est un homme-mouton qui l'y attend, qui aimerait bien l'aider mais qui redoute le pouvoir du gardien des livres. Enfin, c'est une frêle jeune fille muette qui va l'aider à se libérer de cette bien étrange bibliothèque... 

Notation


Mon Avis ? 

Premier livre que je lis du grand Murakami, je me suis lancée dans l'aventure sans rien connaître de cet auteur. Je savais juste qu'il était respecté dans le milieu littéraire et qu'il avait un certain lien avec Kafka (prix, roman, etc.), auteur que j'aime beaucoup depuis qu'on me l'a fait étudier au collège. 

Et mon voyage dans la nouvelle de L’Étrange Bibliothèque ne m'a pas déçu. Ecrit à la première personne du singulier, on suit l'aventure cauchemardesque d'un jeune garçon sans âge défini (j'ai d'ailleurs mis du temps avant de comprendre qu'il s'agissait d'un enfant) qui se rend à la bibliothèque quelques minutes avant sa fermeture pour emprunter des livres. Le pauvre n'est pas au bout de ses peines car il termine dans une cellule, dans les sous-sols du bâtiment municipal, obligé de lire jusqu'à ce que son cerveau soit suffisamment instruit et juteux pour son geôlier. 

Récit court, il n'en reste pas moins prenant, l'ambiance glauque, le désespoir du héros et ses rencontres avec deux autres personnages étranges et mystérieux, apportent à la nouvelle une profondeur qui plaît à la lecture. J'ai retrouvé l'atmosphère si particulière que j'aime tant chez Kafka. Ce sentiment de malaise, où le héros subit sans savoir ce qui lui arrive, tout en essayant de garder sa raison dans un univers totalement sans queue ni tête. 

Pour une première lecture de cet auteur japonais, je n'ai pas été déçu, même si lire une nouvelle est toujours un poil frustrant lorsque l'univers nous plaît, la fin arrive toujours trop vite. J'ai envie d'en découvrir plus de Murakami et me ferai donc une joie de me lancer dans ses romans très prochainement ! 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire