vendredi 9 septembre 2016

L'Adoption - 1. Quinaya


Auteurs : Zidrou & Monin

Editeur :Grand Angle

Prix : 14 € 90

Quatrième de couverture : Lorsque Qinaya, une orpheline péruvienne de 4 ans, est adoptée par une famille française, c’est la vie de tous qui est chamboulée. Mais pour Gabriel, ce sera encore plus compliqué : il lui faudra apprendre à devenir grand-père, lui qui n’a jamais pris le temps d’être père. Des premiers contacts un rien distants aux moments partagés, Gabriel et Qinaya vont peu à peu nouer des liens que même le vieux bourru était loin d’imaginer. Cette édition spéciale de L'adoption T1, exclusive en numérique, contient un cahier supplémentaire de recherches graphiques des personnages de l'album. Lorsque Qinaya, une orpheline péruvienne de 4 ans, est adoptée par une famille française, c’est la vie de tous qui est chamboulée. Mais pour Gabriel, ce sera encore plus compliqué : il lui faudra apprendre à devenir grand-père, lui qui n’a jamais pris le temps d’être père. Des premiers contacts un rien distants aux moments partagés, Gabriel et Qinaya vont peu à peu nouer des liens que même le vieux bourru était loin d’imaginer.

Mon Avis ? 

Ce premier tome m'a beaucoup touché, étant très sensible à la question d'adoption, je me suis retrouvée dans la relation d'abord distante puis de plus en plus émouvante entre ce grand-père un peu perdu et cette petite fille qui découvre la France. Gabriel et Qinaya forment un duo très drôle, très touchant et très réaliste. Une adoption ne se fait pas en un jour, particulièrement lorsque l'enfant est assez âgé pour comprendre ce qui lui arrive. Qinaya, du haut de ses quatre ans perturbe la vie paisible de Gabriel le retraité. Elle qui est si petite et si vive ne semble pas s'accorder à son quotidien. Et pourtant, ils vont petit à petit s'apprivoiser et s'apprécier, au point d'être quasiment inséparables. De bourru, Gabriel va devenir attentif et attentionné, surnommant même la petite Qinaya "princesse". 
Avec un dessin très délicat, tout en couleurs claires à l'aquarelle, l'histoire se suit tout doucement, avec humour et tendresse. On partage le quotidien, le temps d'un été, de cette famille qui voit sa vie transformée avec l'arrivée de la petite orpheline. On voit les habitudes de Gabriel changer et ce dernier évoluer. Il n'y a pas d'âge pour s'adapter et le lecteur peut entrevoir case après case ce renouveau dans la vie de ce grand-père.
Sans dévoiler la fin, on finit, lors des dernières pages, sur une tension dramatique qui nous laisse sans voix, plein de questionnements pour la suite et d'appréhension sur le lien fragile qui relie Gabriel à Qinaya. On termine notre lecture sur une note beaucoup moins joyeuse que ne le laisser présager le reste de ce premier tome. L'Adoption, c'est une histoire tendre, à suspens et qui donne autant envie de sourire que de pleurer. Une très belle découverte ! 


2 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,
    Je réécris mon message, je le reformule.
    C'est BD a l'air vraiment pas mal du tout, le côté aquareller donne un truc assez poétique je trouve.
    Je vais peux être regarder en librairie.
    Bonne soirée, joyeux noel (on est le 25). Bye.

    RépondreSupprimer