Nos âmes plurielles

- Informations -

Auteur : Samantha Bailly
Editeur : Rageot
Genres : contemporain, amitié, art, écriture, adolescence
Date de parution : 2 novembre 2017
Prix : 13 € 90
304 pages 

- Quatrième de couverture - 

Sonia et Lou se sont rencontrées sur un forum autour de leur passion créative : l’écriture pour Sonia, le dessin pour Lou. Leur blog BD, Trames jumelles, a été remarqué par un éditeur qui les a encouragées dans leur vocation. Bac en poche, elles réalisent leur rêve : s’installer à Paris en coloc ! Mais leurs tempéraments sont radicalement opposés… Sonia adore sa nouvelle liberté et les fêtes étudiantes, tandis que Lou s’investit pleinement dans sa formation aux Gobelins. L’année s’annonce électrique  !

- Mon Avis -

Dernier tome d'une trilogie, j'attendais Nos âmes plurielles avec grande impatience et remercie beaucoup les éditions Rageot pour me l'avoir fait parvenir. Dévoré en une nuit, il n'a pas fait long feu ! Alors, verdict ?

A priori Nos âmes plurielles, et la trilogie Nos âmes en règle générale, a tout pour me plaire. Récit contemporain sur deux adolescentes qui se rencontrent via internet et qui essayent de devenir écrivain/auteur de bd ensemble, il y avait tout les ingrédients ! Si lors des deux premiers tomes ont découvrait Lou et Sonia en tant que lycéennes cette fois on change d'univers en les retrouvant étudiantes à Paris. La première fait sa rentrée aux Gobelins et la seconde va se bouffer de la philosophie pendant un certain temps à la Sorbonne. Une fois passé le sentiment négatif face à la Sorbonne (tensions entre facs, blague d'étudiant, t'as vu) je me suis plongée avec délectation dans ce roman où j'ai retrouvé mes premiers émois de jeune étudiante. Le sentiment de solitude les premiers jours, les devoirs à n'en plus finir, les recherches de stage, les élèves qui viennent de tous les milieux, etc. Tout est retranscrit justement et on se plait à voir comment nos deux héroïnes vivent cette première année pas toujours très joyeuse. Les deux filles vont devoir apprendre à jongler entre leur nouvelle liberté (collocation sans les parents) et leurs nouvelles responsabilités (non, boire une veille d'examen n'est pas la bonne solution). 

Leur nouveau statut leur apporte de nouvelles expériences et ce n'est pas toujours simple de continuer à travailler ses projets de bd quand on a une tonne de dossiers à rendre pour la fac. Pourtant les deux jeunes filles vont s'accrocher à leur rêve et se battre pour s'améliorer. Si du côté de Lou rien ne m'a dérangé, j'ai plus de mal encore une fois pour Sonia qui arrive (pour la deuxième fois consécutive) à pondre un roman d'une traite. Si l'écriture semble quelque chose de naturel chez elle, sa capacité à écrire une histoire sans le temps de la réflexion ou du doute me laisse perplexe. Mais ce n'est qu'un détail et j'ai aimé voir leur fibre créative être mise à l'épreuve. 

Du côté de l'évolution des personnages, on est dans le bon encore une fois. Si Lou reste toujours introvertie, elle change petit à petit et cherche sans cesse à s'améliorer. Cette année particulièrement difficile pour elle lui apporte beaucoup et on referme le livre avec le sentiment qu'elle va encore évoluer et finir par devenir une jeune femme épanouie. Du côté de Sonia, là c'est plus délicat. La jeune fille, après une dure expérience amoureuse, dit qu'elle n'éprouve plus le besoin de séduire, ça ne l'empêche pas pourtant de se chercher un petit copain dès les premiers jours à la fac. Paradoxe quand tu nous tiens. Pourtant elle aussi évolue. C'est moins visible qu'avec Lou mais on sent un changement chez la jeune fille à la fin du roman ce qui nous fait plaisir. 

Ce qui évolue aussi c'est la relation entre les deux amies. Si lorsqu'elles étaient au lycée elles s'entendaient à merveille de part l'éloignement, leur collocation ne va pas être simple. Et j'ai aimé les voir se crêper le chignon. Tout n'est pas rose au pays des artistes et ça fait du bien de les voir se confronter à la réalité. On peut adorer sa meilleure amie et avoir envie de l'étrangler de temps en temps, rien de plus normal !

En bref j'ai aimé retrouver Lou et Sonia pour une dernière fois, les voir évoluer, changer au fil des mois tout en apportant un oeil critique sur leur art. Récit mélancolique et drôle à la fois, Samantha Bailly nous fait ressentir plein d'émotions tout au long de notre lecture pour notre plus grand plaisir. J'ai adoré dévorer ce dernier tome et j'étais triste à la fin de savoir que je ne reverrais ni les filles, ni Matthieu (celui-là je l'aime d'un amour passionnel ! Donnez-le moi que je le câline jusqu'à l'étouffer !) ni mêmes les familles de ces demoiselles auxquels on s'attache forcément un peu. C'est la fin du voyage. Une fin ouverte qui nous laisse rêveur et enchantés ! On se reprendrait bien un ticket pour recommencer !


- Notation -


Commentaires

Articles les plus consultés